16/06/2010

Chapitre 10.3 F-16 Combat Pilot

F-16_Combat_Pilot_Cover

F-16 Combat Pilot est pour moi,sur Amiga,le simulateur le plus complet avec Tornado.

Sorti par DI en 1989 pour C64,Amstrad,Amiga,ST et PC.

Celui-ci nous met au commande d'un F-16C.

Les points forts de F-16 CP sont:

* qu'il est le premier simulateur à avoir une campage dynamique.

Ce qui veut dire que l'ordinateur réagit en temps réel.

Exemple:on peut très bien avoir planifié un deep strike et lors du décollage,la base se fait bombarder.

*On ne fait pas la guerre tout seul,on a sous nos ordres trois autres F-16 auquels on peut assigner ce qu'on veut comme missions,choisir leurs WP et cibles.

*Le model de vol et le pit très complet (même plus car on dispose d'un MFD supplémentaire).

*Alors que jusqu'à présent,on jouait avec + et - pour les gazs,ici,avec un deuxième joystick,on controle non seulement les gazs mais aussi le palonnier et en appuyant sur la détente,le train d'atterrissage(un peut l'encêtre du hotasRigolant).

Z'étaient fort chez DI,la preuve,Falcon à repris le concepte.

Dave Marshall de DI à travaillé sur de véritables simulateurs pour l'armée et donc constitué une sacrée bonne base de données.

De plus,il savait à qui s'adresser pour des infos un peut plus sensibles....

Tout cela à été remis dans la mesure du possible et de l'autorisé dans F-16CP.

Ce qui nous donne:

Tableau de bord complet(avec un MFD bonusLangue tirée).

vues

mfd

Une dynamique de vol précise.

L'atterrissage le plus difficile que je connaisse.

On pouvait dire que c'était la phase du jeu la plus redoutée car on pouvait tout perdre en un instant.

Avec un peut de chance,on ne faisait que pêtter le train.

Se dire que le pilote automatique est là,bhen c'est jouer avec le feu car bien souvent,il n'était pas infaillible....

On avait aussi la possibilitée de se poser sur le ventre si les trains étaient endommagé durant le vol.

Le circuit aérien donné par la tour de controle pour arriver sur la bonne piste,du tout bon.

La limitation du facteur G selon la charge de l'avion.

Full chargé on montait à 5.5G au lieu de 9 en config lisse.

La vitesse en prenait un coup selon la charge.

Mais pour remédier à cela,nous avions la possibilitée de larguer les choses lourdes(armement A/S et réservoirs) pour retrouver l'agilitée de la bête en cas d'urgence.

La météo bien géré,turbulances,vent dans différentes dirrections et de fort à nul.

Ciel déguagé ou plafont nuageux à différentes altitudes.

La consommation de carbrants est aussi prise en compte selon l'altitude,la vitesse et le poid de l'avion.

Tous les systèmes du F-16 pouvaient être endommagé.

tableau ava

Même le système d'oxygène et de pressurisation de la cabine et ça en haute altitude,y'a intérêt de redescendre vélopétrolette!

Si par chance on arrivait à rentrer avec un coucou endommagé,y'avait moyen de le réparer mais en campagne,fallait encore que les pièces soient disponibles....

reparation

Les voiles rouge et noir comme l'éjection étaient trés bien rendu.

Bref,pour l'époque,c'était le "must have" pour les pilotes en herbe...Cool

Généralitées:

On commence avec le premier écan menu qui propose plusieurs options(démo,vol rapide,doc,....).

menu

Le deuxième,lui,donne le choix pour le training,le vol réseau,les missions simples et la campagne(accessible seulement après la réussite de toutes les missions simples)

missions

Une fois la mission choisie,on arrive sur la carte tactique pour plannifier son vol et son armement.

Reste à partir.....

Plannificateur

Toutes les missions commencent et se terminent dans le hangar sauf la mission "Scramble"qui elle démare sur la piste.

hangar

Quand le moteur est démarré,il y'a le "taxi"jusqu'à la piste et ce sans aller trop viste pour ne pas endommager le train.

Facile?

Oui,quand tout est calme mais si la base est attaquée,on risque à tout moment de se prendre des bombons sur la tronche.

C'est assez stressant car comme le sim n'est pas des plus facile,on n'a pas envie de perdre son "log" bêtement comme ça mais bon,c'est la guerre et ce sont des choses qui arrivent.....

Il est possible de descendre les avions alliés mais faudra le faire exprès ou ce sera la faute à pas de chance car on ne sais pas les accrocher radar.

Comme dit plus haut,le jeu tient à jour les données du pilote créé.

Une fois mort,le pilote est effacé....

Petit truc sympa pour l'époque,la tour nous contacte avec l'indicatif choisi lors de la création du "log".

Par contre pour le débriefing,on peut pas faire plus simple,juste un tableau avec les résultats....

debrief_0001

Armement:

 

AIM-120A AMRAAM,AIM-9 Sidewinder,MK-82,83,84,AGM-88A HARM,AGM-65 MavericK D(IR),E(laser), M61A1 canon de 20mm, LANTIRN, pod de recon ATARS,Flares,Chaff et les réservoirs de carburant externe.

missiles

Bombes

 Toutes les armes se comportent aussi précisément que possible, les missiles et bombes peuvent manquer leur but  s'ils sont mal utilisés( angles extrêmes,contre mesure ennemie)

Chose bien aussi, les missiles ne font pas de manœuvres impossibles comme dans certain sims de l'époque et par fois encore aujourd'huis.

Les méchants dans les airs,seront les MIGs 23,29 et 31.

mig

mig23

Tout ce petit monde bougera ou reculera tout seul selon le déroulement de la campagne.

Une fois arrivé à la frontière à ennemie, tous les vols au dessus de 500 pieds seront repéré par les radars ennemis qui vous envérons une interception.

Certaines missions nécessiteront une approche à basse altitude pour infiltrer le territoire ennemi.

Au sol,les montagnes sont représentées par des pyramides de même taille.

montagnes


Il ya aussi des rivières, des ponts (on peut voler en dessous par contre les détruire n'aura pas d'incidence sur la progression de la campagne).

pont

En survolant les villes,on peut facilement repérer les différents bâtiments représentant des églises,des hôpiteaux et divers autres....

ville

Au-dessus des centrales élèctriques,on peut apercevoir les tours de refroidissement,etc....

centrale electrique

Tout cela aide bien à la navigation quand le HUD est mort...

Un truc qui a été bien pensé,est que l'atterrissage sur un aérodrome ennemi est possible mais que cet acte sera interpretté comme un lâche"abbandon" de son pays.

Il est également passible de se poser sur les routes mais c'est la même chose que pour l'aérodrome ennemi....

La campagne dynamique:

Premièrement,pour y accéder,il fallait effectuer et réussir les cinq missions simples et simple,fallait le dire vite....Surpris

Deuxièmement,c'est à ma mémoire,le premier simulateur de vol avec une campagne dynamique.

Ce qui signifie que pendant que l'on fait sa petite popote,l'ordinateur effectue la sienne en même temps.

Il choisira ses cibles comme nous,il est donc fort possible de croiser un vol strike ennemi durant notre propre vol d'attaque au sol.

Si on a programmé une mission CAP,ça va si pas,soit on laisse passer en espérant que la DCA et les SAMs feront bien leur boulot ou alors,on avorte la mission pour les intercepter.

Selon les déguâts infligés à l'ennemi et ceux reçu par celui-ci,les missions deviendront plus faciles ou plus compliquées voir impossible si trop d'usines sont détruites car il y aura pénurie de pièces de rechange et donc,les F-16 endommagés ne seront que partiellement réparé voir pas du tout.....

Gros avantage de la campagne,est que l'on a sous ses ordres trois autres F-16 auquels on peut,attribuer une mission particullière,leurs WP propres et les armer comme on le veut sur la carte tactique.

armement def

Evidement,il n'est pas possible de communiquer avec eux en vol(faut pas trop en demander,on est en 1989Clin d'oeil)

Par contre,les IAs sont à la hauteur et fant du trés bon travail.

Le "hic",c'est que les IAs ennemies sont égallement très bonnes pour attaquer les alliés et choisir les bonnes cibles...Surpris

Jeux réseau:

En reliant deux Amigas,on pouvait jouer en réseau.

Ca se résumait à:soit on partait bombarder les bases adversses avec armement au choix ou on protégait la notre.

Yavait pas plus simple mais pour l'époque,c'était bien jouissif. Rigolant

Que d'heures passée en réseau avec les potes et quel bordel aussi dans le salon avec tous les câbles...Langue tirée

Pour info:

F-16 Comba Pilot a été élu meuilleur simulateur de vol par beaucoup de magasines.

Il sera réédité en 1994 pour le A1200 mais malheureusement pas converti en AGA comme le fut Tornado,il passe inaperçu.

C'était aussi le début de la fin pour Commodore et la montée en puissance du PC et son Falcon 3.0 présent depuis 1991 avec forcément,meilleurs graphismes,sons et autres options.

Personnellement,le sim qui m'a fait passer sur PC,cest F-15 Strike Eagle III. Cool

La version Commodore 64 sortira en 1990.

f-16_combat_pilot_(digital_integration)c64


Elle exploitera très bien la machine.

Graphiquement,il sera très proche de F-19 pour son style fil de fer.

cpimfdf

Pour la gestion de la campagne qui demande baucoup,il y aura quelques concessions:

Pas de vues de côté.

Moin d'armements(MK 82,83,84)

Dans la campagne,c'est l'ordinateur qui choisi au hazard la ou les cibles.

Même chose pour la météo,jour et nuit.

Toutes les missions commencent et finissent sur la piste,pas de "taxi".

L'atterrissage est aussi difficile que sur l'Amiga,si pas plus(je trouve la piste très courte...)

Voilà,je ne peux pas en dire plus,car j'ai essayé ce jeu sur mon C64 par  pure curiositée vu que je l'avais sur Amiga.Langue tirée

Vidéos,article et pub:

Commodore64

Amiga

gen4 - n°11 - mai 1989 - page 054 et 055

 

 

 

 f-16_combat_pilot_pub       

 

11:29 Écrit par Vincent Lipinski dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 1989, vintage, combat, simulator, fighter, simulation, f16, pilot |  Facebook |