22/11/2006

Chapitre 7.2 (les sims du C=64)

Le tout premier,celui qui a ouvert la voix est WING COMMANDER de Mastertronic sur C=64.

 

 

Bleu claire pour le ciel,bleu foncé pour l'eau,vert pour le sol.

Gris et noir pour le pit avec un zest de rouge pour les alarmes rien de plus.

Ce sim vous met au commande d'un TORNADO de la RAF en mission CAP(combat air patrol) c'est à dire que le but était de protéger les installations du territoire.

Pas facile car hormis sur la carte où les objectifs à défendre étaient signalés,du pit,on ne voyait rien,même pas la piste d'envol.

Pour atterrir,fallait se fier à la carte et son altimètre.

Le radar était on ne peut plus simple,il suffisait de se diriger vers les bares rouge jusqu'au moment d'avoir un beau carré et là,on était sur le bon chemin à la bonne haltitude.

L'hennemi n'était pas trés corriasse une fois à vue,notre AIM9 faisait tout le travail mais au combat cannons,ça devenait plus coton mais pas insurmontable :)

Bref,rien de bien génial mais il a suffi pour me filer le virus de la "SIM"

 

  Wing_Commander_ingame

carteWC

 

tir_aim9_WC

 

20:02 Écrit par Vincent Lipinski | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wing commander commodore 64 |  Facebook |

Chapitre 7.1 Ma passion...

f-16-60-cockpit-large

 

Bien que tout les genres de jeux vidéo m'aient interressé et m'interressent toujours,il y'a une catégorie bien particulière qui a retenu mon attention plus que les autres au point d'en être devenu une PASSION.....

La simulation de vol militaire.....

Voici ceux qui m'ont le plus marqué.....

19:34 Écrit par Vincent Lipinski | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : simlateur avions planes |  Facebook |

20/11/2006

Chapitre 7: Ode

Silas_Hand

 

Or,par-delà les gouffres du temps et les abîmes de la durée,

Par-delà l'éternitée même,

Avant le soleil,

Avant le Chaos,

Avant la matière,

Avant la présence et l'absence,

Avant la mémoire,

Lorsqu'il n'y avait que l'incréé,

Le Seigneur Lipy était déjà là à veiller sur le futur du futur......

13:04 Écrit par Vincent Lipinski | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |