20/03/2007

Ace of Aces

ace_of_aces_(us_gold_1986)

 

                                                                           Herman Goering,chef de la Luftwaffe,s'est bien souvent vanté qu'aucun avion britanique ne parveindrait jamais à bombarder Berlin.Mais au bon milieu du discours d'anniversaire nazi en janvier 1943,les auditeurs de Goering ont du courir se mettre à l'abri lorsque le raid  "MOSQUITO" soigneusement planifié par la RFA a atteint Berlin en plein jour.

Ace of Aces,vous place au commande du MOSQUITO,un chasseur bombardier non conformiste utilisé par la RAF au cour de la seconde guerre mondial.

 

mosquito01

 

Ace of Aces dans son menu propose un grand choix de missions qui ont été attribuées à cet avion.

Celles-ci sont: Abatre des bombardiers,détruire les fusées V-1,stoper les trains de ravitaillements(attention de ne pas détruire les wagons croix rouge) et enfin,couler les U-Boats de Kiel.

Ce n'est pas une surprise,bien souvent,ces cibles seront protégées par des chasseurs.....

 

aoasmission

 

Chacunes de ces missions correspondent à une technique d'ataque bien particulière.

Pour les bombardiers,on utisera les cannons,les V-1 les rokettes et pour les trains et U-Boats,c'est dirrection la soute à bombes.
 
aoasmissions

 

 
Bien que le MOSQUITO soit très maniable,il est important de ne pas surcharger l'apareil car son agilité est en fonction de son poids.
Exemple: pour une interception de V-1,inutile d'emporter des bombes,cela vous ralentirait,vous ferait consommer plus de pétrol et devant les chasseurs ennemis ferait de vous une belle cible d'entrainement.....
 
Voiçi en image ce que l'avion peut emporter.....
 
aofas

 

 

 

Une fois tout cela choisi,on va sur l'écrant carte où est indiqué votre position,votre base(Londres),les tempêtes(nuages) et celle de vos "targets".
La carte sera accessible en vol également.
 
Ace_Of_Aces_ig1
 
Voyons maintenent le cockpit......
 
pitcomplet

 

Pour moi,dans la catégorie "sim 40/45",c'est le plus beau,le plus complet et fidèle sur le C=64.

Pour info,tous les boutons et manettes sont fonctionnels.....quand je vous dis que c'est un "must"

Et le réalisme ne s'arrête pas là,que ce passe t'il si on vous tire trop dessus ou que vous demandez trop à vos moteurs? Hein?,Hein? Bhen ça.......

 

aoasengine

 

Parlons maintenant des points négatifs......bhen oui,y'en a......

Sûrement du aux possibilités offertes par le sim,à la qualité graphique et au réalisme du "MV"(pour l'époque),après le briefing,il n'y aura pas de décollage celui-ci sera remplacé par l'apparition de photographies montrant les différentes phases de la manoeuvre.....

ace_of_aces_03

 

On se retrouvera directement dans les cieux au-dessus d'une superbe couche nuageuse qui donnera une excellente impression de vitesse.

 

Deuxième point négatif,lors du bombardement,il sera impossible de descendre sous la couche de nuages

Il faudra juste atteindre la bonne altitude,se stabiliser,ouvrir la soute à bombe et seulement une fois au-dessus de l'objectif,le sol ou la mer apparaîtra et ce seulement depuis ce poste.....

 

Troisième,vous vous en doutez,si pas de décollage,pô d'atterrissage non plus....,une fois sur Londres,on arrivera directement à la page débrieffing.

 

debrief

 

Malgré cela,ces petits "moins",ne suffisent pas à ternir l'ensemble général de ce sim.

Je crois même que les possibilités du Brave Commodore 64 sur ce produit ont été plus qu' exploités

 

Vidéo (pour tout montrer,celle-ci est assé longue....  ) :

 


 

Pour info,un trés bons films sur le MOSQUITO,c'est : MOSQUITO Squadron avec David McCallum.

 

842mosq

 

 

Résumé

Responsable de plusieurs organismes de la Resistance norvegienne, en lutte contre l'occupant nazi, Erik Bergman rejoint les forces alliees a Londres, pour mettre au point, une importante mission : detruire une usine pres de Bergen, qui fabrique un carburant special destine aux fameuses fusees V1. Le capitaine Grant forme un escadron sur mesure, pour mettre au point une attaque surprise contre la DCA locale, afin de permettre aux avions britanniques de mener a bien leur bombardement.

 

Et 633 Squadron  avec Cliff Robertson et George Chakiris

us_gold,1986,mosquito,simulateur,simulator,commodore_64
 
Résumé:
 
 
 
 
Pendant la Seconde Guerre Mondiale, l'histoire d'un escadron désigné pour une mission suicide: détruire une usine allemande en Norvège.
 
 
 

 

 

 

11:26 Écrit par Vincent Lipinski dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : us_gold, 1986, mosquito, simulateur, simulator, commodore_64 |  Facebook |

17/02/2007

Night Raider

night_raider

 

Comme pour Dam Busters,ce sera une simulation de nuit et il vous faudra

gérer plusieurs paramètres pour mener à bien la mission.

Il y aura,le poste de pilotage:

night_raider_06

 

Et le copilote/mitrailleur arrière:

copilote mitrailleur

 

Au commande d'un Avenger,votre mission première est de couler le Bismarck mais aussi,protéger votre porteavions des mines fottante,avions etUbots.

night_raider_02

 

A l'approche du navire ennemi,si vous avez la bonne vitesse,altitude et angle d'approche,vous verrez peut être ceci

siking

 

Mais avant d'y arriver,y'aura du boulot!!!

Pour info,une seul torpille ne suffira pas à couler la "bête"

Le plus dure sera de revenir se ravitailler au PAV et l'arpontage n'est pas ce qu'il y a de plus facile.....

Mais une fois réussi,on y éprouve une certaine satisfaction.....

arpontage

 

Bref,un bon petit sim qui aura comme gros reproche,sa verssion K7 qui demandait un temps fou pour accèder à l'annimation de but ou non but,puis,fallait tout rebobinner pour recommencer le jeu.....

C'est avec des titres comme ça que l'on disait:"Vive le disk drive"


 

10:47 Écrit par Vincent Lipinski dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gremlin, night_raider, simulator, commodore_64, 1988 |  Facebook |

17/01/2007

Chapitre 7.8 Période 40/45

Ici,nous alons paler des simulateurs ayant pour thème la guerre 40/45.

Ils ne sont pas nombreux à m'avoir passionné.

Sur ma période C=64,il n'y en aura que trois qui m'auront marqués.

Passons au premier.....

 

The DAM BUSTER 1984 US Gold. 

dam_busters

Ce jeu est inspiré du film du même nom réalisé par Michael Anderson avec Richard Todd et Michael Redgrave datant de 1954.

Le film  retrace des événements survenus en mai 1943. L'Escadron 617 de la Royale Air Force avait alors lancé un raid aérien sur des barrages de la région industrielle allemande : une opération considérée comme un exploit à la fois humain et technique, en raison notamment de l'emploi des bombes à ricochets. Ces bombes devant être larguées à très basses altitudes, l'armée britannique avait perdu 8 des ses avions sur les 19 envoyés en mission.

 

Si vous avez vu le film,vous remarquerez que pour le vol et la passe de bombardement,ce sim est scrupuleusement fidèle à celui-ci (vu les possibilitées de la machine).

Il y aura plusieur postes à gérer,:

 

Le poste de pilotage.

dam_busters_05

 

Copilote avec la gession les gazs et autres..... 

co-pilote

Cannonier avant & arrière.

dam_busters_02

 

Navigateur pour la carte et haltitude de bombardement. 

dam_busters_04

Le poste de bombardier avec son viseur spécial.

bonber

 

Suivi de la bombe spécial.... 

bombe
 
Après des passes et des passes,on a ENFIN la satisfaction de voir CA......
dam_busters_06

 

Mais après,c'est pas fini,il faut revenir à la base.....

Le problème,c'est que maintenent,les "Zallemends" savent que vous êtes là......

 

 

Petit cours d'histoire : 

small_ART_1001_400Les Lancaster du
Squadron 617 attaquent
le barrage de la Möhne.
À l’avant-plan, le flight
lieutenant (capitaine) Harold Martin largue
sa bombe. Plus haut, le
wing commander Gibson attire sur lui le feu de la
défense allemande pour
améliorer les chances
de son équipier.

Illustration : Robert Taylor

 

Pour fabriquer une seule tonne d’acier, il faut des dizaines de tonnes d’eau. L’ingénieur Barnes Wallis le sait et estime qu’en détruisant les barrages dans les environs de Dortmund et de Kassel, il est possible de paralyser la production sidérurgique allemande. Nous sommes en 1943...

Wallis poursuit ses essais et surmonte le scepticisme du commandement de la Royal Air Force. L’explosion d’une charge de quatre tonnes de Torpex immergée contre la paroi d’un barrage disloque la maçonnerie. La pression de l’eau suffit ensuite à balayer les pierres disjointes. Pour amener la charge à l’endroit voulu, Wallis conçoit une bombe cylindrique qu’il faut larguer d’une hauteur de 18 mètres. Le projectile ricoche plusieurs fois à la surface de l’eau, heurte le barrage et coule d’une dizaine de mètres avant la mise à feu.

L’air chief marshall Sir Arthur Harris, commandant de l’aviation de bombardement, confie la mission à une nouvelle unité, que l’on constituera avec les meilleurs éléments des escadrilles existantes. À sa tête, il nomme le wing commander (lieutenant-colonel) Guy Gibson. Alors que l’entraînement des équipages se termine, l’unité reçoit le nom de Squadron 617.

 

                        L'aventure continue....

L’existence du 617 ne devait être qu’éphémère, pourtant Harris décide de lui confier d’autres missions difficiles. Les vides sont comblés, les opérations se poursuivent. Gibson quitte l’escadrille durant l’été 1943, mais son image y restera toujours. Le 617 se spécialise dans le bombardement de précision et effectue plusieurs raids au-dessus de la France occupée, où il faut limiter les pertes parmi la population. En 1944,
le 617 et le Squadron 9 parviennent à couler le cuirassé allemand
Tirpitz ancré dans un fjord norvégien. Enfin, dans les dernières semaines de la guerre, les Briseurs de Barrages larguent les premiers exemplaires de la bombe Grand Slam, un monstre de plus de 10 tonnes, également conçu par Wallis.

En septembre 1946, les fidèles Lancaster sont remplacés par des Lincoln, qui cèdent la place aux bombardiers à réaction Canberra en janvier 1952. Le 617 est dissout en décembre 1955, mais dès le
1er mai 1958, les Briseurs de barrages sont remis sur pied à Scampton, la base d’où ils sont partis un certain soir de mai 1943. Équipée de Vulcan, l’unité fait partie de la V-Force, chargée des missions de bombardement nucléaire. De nouveau dissoute le 31 décembre 1981, elle entame sa troisième vie le 1er Janvier 1983 et reçoit ses premiers Tornado GR1 dans les semaines qui suivent.

 

Pour en revenir au jeu,tout y est,du vol de nuit à la navigation en passant par les paramètres de bombardement.

Vous partez de Scrampton (Angleterre) de là,vous tracez votre chemin sur la carte (celle-ci est très détaillée) pour arriver sur votre abjectif.

Il y'a possibilitée de contourner les défences (DCA avec éclairages,ballons,chasseurs,...) mais il faut tenir compte de votre réserve pétrol.

Il ne suffi pas de détruire le barrage,il faut revenir à la maison aussi......

Et croyez moi,tout cela,on réussi pas du premier coup......

 

Pas top graphiquement mais très complet pour l'époque et la machine,peut être même le meilleur sim de bombardier sur C=64

 

11:13 Écrit par Vincent Lipinski dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : simulateur, simulator, lancaster, dam busters, us gold, 1984, commodore |  Facebook |