17/01/2007

Chapitre 7.8 Période 40/45

Ici,nous alons paler des simulateurs ayant pour thème la guerre 40/45.

Ils ne sont pas nombreux à m'avoir passionné.

Sur ma période C=64,il n'y en aura que trois qui m'auront marqués.

Passons au premier.....

 

The DAM BUSTER 1984 US Gold. 

dam_busters

Ce jeu est inspiré du film du même nom réalisé par Michael Anderson avec Richard Todd et Michael Redgrave datant de 1954.

Le film  retrace des événements survenus en mai 1943. L'Escadron 617 de la Royale Air Force avait alors lancé un raid aérien sur des barrages de la région industrielle allemande : une opération considérée comme un exploit à la fois humain et technique, en raison notamment de l'emploi des bombes à ricochets. Ces bombes devant être larguées à très basses altitudes, l'armée britannique avait perdu 8 des ses avions sur les 19 envoyés en mission.

 

Si vous avez vu le film,vous remarquerez que pour le vol et la passe de bombardement,ce sim est scrupuleusement fidèle à celui-ci (vu les possibilitées de la machine).

Il y aura plusieur postes à gérer,:

 

Le poste de pilotage.

dam_busters_05

 

Copilote avec la gession les gazs et autres..... 

co-pilote

Cannonier avant & arrière.

dam_busters_02

 

Navigateur pour la carte et haltitude de bombardement. 

dam_busters_04

Le poste de bombardier avec son viseur spécial.

bonber

 

Suivi de la bombe spécial.... 

bombe
 
Après des passes et des passes,on a ENFIN la satisfaction de voir CA......
dam_busters_06

 

Mais après,c'est pas fini,il faut revenir à la base.....

Le problème,c'est que maintenent,les "Zallemends" savent que vous êtes là......

 

 

Petit cours d'histoire : 

small_ART_1001_400Les Lancaster du
Squadron 617 attaquent
le barrage de la Möhne.
À l’avant-plan, le flight
lieutenant (capitaine) Harold Martin largue
sa bombe. Plus haut, le
wing commander Gibson attire sur lui le feu de la
défense allemande pour
améliorer les chances
de son équipier.

Illustration : Robert Taylor

 

Pour fabriquer une seule tonne d’acier, il faut des dizaines de tonnes d’eau. L’ingénieur Barnes Wallis le sait et estime qu’en détruisant les barrages dans les environs de Dortmund et de Kassel, il est possible de paralyser la production sidérurgique allemande. Nous sommes en 1943...

Wallis poursuit ses essais et surmonte le scepticisme du commandement de la Royal Air Force. L’explosion d’une charge de quatre tonnes de Torpex immergée contre la paroi d’un barrage disloque la maçonnerie. La pression de l’eau suffit ensuite à balayer les pierres disjointes. Pour amener la charge à l’endroit voulu, Wallis conçoit une bombe cylindrique qu’il faut larguer d’une hauteur de 18 mètres. Le projectile ricoche plusieurs fois à la surface de l’eau, heurte le barrage et coule d’une dizaine de mètres avant la mise à feu.

L’air chief marshall Sir Arthur Harris, commandant de l’aviation de bombardement, confie la mission à une nouvelle unité, que l’on constituera avec les meilleurs éléments des escadrilles existantes. À sa tête, il nomme le wing commander (lieutenant-colonel) Guy Gibson. Alors que l’entraînement des équipages se termine, l’unité reçoit le nom de Squadron 617.

 

                        L'aventure continue....

L’existence du 617 ne devait être qu’éphémère, pourtant Harris décide de lui confier d’autres missions difficiles. Les vides sont comblés, les opérations se poursuivent. Gibson quitte l’escadrille durant l’été 1943, mais son image y restera toujours. Le 617 se spécialise dans le bombardement de précision et effectue plusieurs raids au-dessus de la France occupée, où il faut limiter les pertes parmi la population. En 1944,
le 617 et le Squadron 9 parviennent à couler le cuirassé allemand
Tirpitz ancré dans un fjord norvégien. Enfin, dans les dernières semaines de la guerre, les Briseurs de Barrages larguent les premiers exemplaires de la bombe Grand Slam, un monstre de plus de 10 tonnes, également conçu par Wallis.

En septembre 1946, les fidèles Lancaster sont remplacés par des Lincoln, qui cèdent la place aux bombardiers à réaction Canberra en janvier 1952. Le 617 est dissout en décembre 1955, mais dès le
1er mai 1958, les Briseurs de barrages sont remis sur pied à Scampton, la base d’où ils sont partis un certain soir de mai 1943. Équipée de Vulcan, l’unité fait partie de la V-Force, chargée des missions de bombardement nucléaire. De nouveau dissoute le 31 décembre 1981, elle entame sa troisième vie le 1er Janvier 1983 et reçoit ses premiers Tornado GR1 dans les semaines qui suivent.

 

Pour en revenir au jeu,tout y est,du vol de nuit à la navigation en passant par les paramètres de bombardement.

Vous partez de Scrampton (Angleterre) de là,vous tracez votre chemin sur la carte (celle-ci est très détaillée) pour arriver sur votre abjectif.

Il y'a possibilitée de contourner les défences (DCA avec éclairages,ballons,chasseurs,...) mais il faut tenir compte de votre réserve pétrol.

Il ne suffi pas de détruire le barrage,il faut revenir à la maison aussi......

Et croyez moi,tout cela,on réussi pas du premier coup......

 

Pas top graphiquement mais très complet pour l'époque et la machine,peut être même le meilleur sim de bombardier sur C=64

 

11:13 Écrit par Vincent Lipinski dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : simulateur, simulator, lancaster, dam busters, us gold, 1984, commodore |  Facebook |

10/01/2007

Chapitre 7.7 Gunship 1986 Microprose

Sur toute ma période C=64,seul deux simulateurs d'hélicoptère ont retenu mon attention,le premier est TOMAHAWK de Digital Integration

tomahawk1

Le problème avec lui,c'est qu'il ressamblait fort à Fighter Pilot et avait le même défaut : pauvre graphiquement.

Et le même point fort : un model de vol bien poussé au niveau réaliste.

Pas longtemps après (presque en même temps) est arrivé GUNSHIP de Microprose.

Et lui,je ne le lacherai plus jusqu'à l'arrivée de l'AMIGA

gunship4

Alors que avec Tomahawk on devait se contenter d'un feuillet dépliant comme doc,Microprose proposait : une belle grosse boîte avec un manuel explicatif de 87 pages plus l'historique de AH-64 Apache et l'habituel couvre clavier pour les raccourcis

gunshipdoc
Le sim proposait plusieurs niveaux de difficultés,du jeu "acrade" pour les débutants au model de vol poussé pour les pros.
gunship_02

Ca,Tomahawk le proposait aussi que vous allez me dire.....

Bhen je vous dis oui mais c'est tout,après,vous survolez une zone à la recherche d'ennemis,vous revenez à la base pour ravitailler et vous repartez jusqu'à ce que la carte soit vide d' hostils.

Gunship,lui,va plus loin dans l'immersion.

Explication en détail :

Tout commence par une identification de matériel (première protection du jeu mais avec un bon livre,on la contourne facilement.)En résumé,c'est le même que pour les USA sauf qu'ici,les méchants risquent de pouvoir railler la peinture de l'apareil (bandes de vandales va!!!)

1137340803-00
Comme dit plus haut,on passe au "style" de pilotage qui définira un des paramètre de difficulté pour la mission.
1137341065-00

Vient en suite le niveau de réalisme,cad : le model de vol,la météo,crash possible ou pas,efficacitée de l'armement,.......

1137340827-00

Jusque là,on peut dire:"wai,wai,c'est juste un menu amélioré quoi......"

Daccord mais là,on arrive déja à un petit plus que Tomahawk n'a pas,le choix entre plusieurs campagnes (5 possibles).

Description des cénariis :

1) Vol d'entrainement aux USA.

En gros,c'est juste du tir aux pigeons,tout les tirs ennemis sont simulés et aucun domage pour l'apareil (sauf si au niveau réaliste vous pilotez comme une grosse burne,là,le crash est toujours possible.)

2) Le Vietnam.

"Quoi? l'Apache au Vietnam?tu te fous de ma gueule là.....?" que vous allez me dire......

Bhen non,on est dans les 80's et dans ces années là,tout est fait pour prouver que ce n'est pas l'armée qui a perdu la "guerre" mais bien les politiques.

J'en veux pour preuve le nombre incalculables de films avec un vétérant du Vietnam qui se bat seul contre tous et qui fini par gagner et sauver tout le monde à la fin (sauf son meilleur pôte qui à la mauvaise idée d'être noir donc obligé de se sacrifier pour son ami et la réussite de la mission).

Le plus représentatif étant RAMBO II,là on se demande vraiment comment ils ont pu perdre cette guerre......

Mais bon,revenons à nos moutons,le Vietnam est un cénario "what if" en gros une superbe machine moderne contre du matos vieillot. (on va tout de même pô riquer de perdre une deuxième fois non?)

 

3)Le Nicaragua.

Autre point chaud pour l'Amérique dans ces années là.

Mais je suis certain que si je dit :"FSLN" ou "SANDANISTAS" bien peut de monde poura me dire de quoi je parle

Pour la difficultée,ça change pas trop,juste du matériel un peut plus récent donc plus dangereux.

4)Le Moyen Orient.

Et oui,la chasse aux terrorisss est une tradition qui remonte à loin pour nos amis Ricains (si ça continue,vont finir par être copains comme cochons.....)

Ici,les choses sérieuses commences.

Ils ont le pétrol donc l'argent ce qui veut dire baucoups de matériels,votre moulin à vents risque d'avoir l'airco gratos.

5)Haaaaa,le meilleur pour la fin,la Crême de la Crême,le Top du Top des 80's j'ai nommé l'Hypère "fashion" 3ème GUERRE MONDIAL en EUROPE DE L'OUEST opposant l'OTAN à ma droite contre l'URSS et le PACTE de VARSOVIE à ma gauche.

Ici,croyez moi en mode réaliste,ça va chier grave dans le ventilo,vous et votre mécano n'allez pas baucoup vous reposer car les "cocos" savent très bien se servire de leurs matos dèrnière génération......

1137340853-00
Une fois tout cela choisi,on arrive à une page briefing plus que détaillée.
Vous recevez le détail de votre mission plus la première partie d'un mot de passe qu'il faudra compléter à votre retour à la base ou post avancé(celui-ci se trouve dans le manuel,c'est la deuxième protection du jeu,ce qui ce veut dire que sans lui,vous ne pouvez pas terminer la mission) sous peine de se faire exploser par les forces amies qui vous prendront pour un ennemi......
brief

Après celà,on arrive à la page d'arment de l'hélicoptère.

L'armurier aura déja sélèctionner muns,cantitée de fuel et contres mesures mais vous êtes libre de changer.....

gunship_03

Une fois cela fait on peut partir à la chasse.....

Pour info,les missions sont effectuées de jours comme de nuits.

gunship_0(

Si pandent une mission,vous êtes trop endommagé,vide pétrol ou muns,il est possible de retourner à la base ou à un poste avancé pour y effectuer réparations et réaprovisionnements.

1137342548-00

Une fois l'objectif principal (à l'occasion le secondaire) détruit et revenu à la "maison",vous pouvez recevoir médailles ou promotions,cela depend de vos performances durant la mission?

En toutelogique,plus le niveau de réalisme est élevé,plus vous aveze de chance d'être récompencé.....

1137342639-00

Voila,je pense que j'ai tout dit.....

Ha oui,il sera aussi réédité sur AMIGA et comme d'hab,fluiditée,graphismes,bruitages et musiques plus qu'améliorés

gunshipA

Il connaîtera des suites mais nous en parlerons plus tard........

 

10:35 Écrit par Vincent Lipinski dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : apache, microprose, 1986, ah 64, helicoptere |  Facebook |

08/01/2007

Chapitre 7.6 Strike Force Harrier 1986 Minscape

 

 

Connu aussi sous le nom de: Harrier combat simulator et Hight Roller.  

cover harrier

Le cénarii :

La nuit dernière,un groupe de saboteurs a infiltré la base des US Marines dans le nord de l'Afrique et a détruit l'escadron entier d'harriers (ça,c'est pas de chance..... )

Dans leur hâte à compléter leur mission pour s'exfiltrer le plus vite possible,ceux-ci ont oublié un avion dans son hangar (ça,c'est de la chance....  )

De plus,celui-ci est le seul équipé du "FOFTRAC",un radar de recherche AMIS/ENNEMIS expérimantal et top secret (sacré bol non?)

Les services de renseignements nous informent que ce raid a été organisé et dirigé par le HQ terroriste à 500 miles d'ici.

 

Et qui c'est qui qui va piloter cet harrier pour vanger ses petits copains?

Innutile de regarder autour de vous,oui,oui,c'est bien vous,le meilleur des meilleurs,le mantor secret de Maverick,......(oui,je sais,maintenent,vous regrettez de n'avoir pas joué au lotto....)

 

Pour info:

Il faut savoir que pour des raisons de sécurité évidentes,le model de vol ansi que les performances de l'avion ne sont exactement les répliques exactes de l'avion réel (on ne sait jamais qu'un chtit nèspion soviétique l'achète et le raporte chez Mère Russie....on est en 1986 tout de même....)

 

Quoi que j'en pense moi de ce sim?

Bhen c'est vrai que le pit ressemble plus à celui d'un avion fututriste qu'à celui de l'AV8B Harrier mais pour l'époque,le model de vol est tout de même trés bien,de plus on a la possibilitée d'utiliser le V/STOL  

strike_force_harrier_02

Pour ce type d'avion,je crois que c'est le seul sur cette machine quoi qu'il y avait JUMP JET mais je veux même pas en parler car c'est une belle "bouse"

Allé,un sceen pour vous rapeler de quoi je parle.... 

jumpjet

Pour revenir à nos moutons,SFH n'était pas facile à maîtriser(en particulier l'orientation avec le FOFTRAC) et en a rebuter plus d'un....

Mais après quelques temps,on s'y fait de même pour l'atterrissage vertical et il devient alors trés agréable à piloter.

 

Le but est donc de détruire le HQ terroriste à 500 miles mais pour y arriver,il faudra éliminer ses forces sur votre chemin.

C'est là qu'intervient votre FOFTRAC.

Toutes les unitées ennemis seront répèrtoriées sur celuis-ci sur une zone de 24/12 miles)

Une fois le secteur nettoyé ou que vous le quittez,il vous faudra monter à 16000 pieds au centre de celui-ci pour que votre radar se remette à jour.

Bien sûre,une fois la couche nuageuse passée,des Migs 23 vous acceuilleront donc,pas trainer pour effectuer la RECCE. 

harrier_combat_simulator_03

Le retour aux sites amis est prévu pour y effectuer des éventuelles réparations,ravitaillement en fuel et muns (faut dire qu'avec 3 bombes,2 sidewinders et 250 obus cannon,on va pas bien loin....)  

 

Points forts:

*La conssomation de carburant était prise en compte pour haute ou basse altitude/haute ou basse vitesse.

*Le passage de la couche nuageuse trés bien faite.

*Le model de vol pour l'époque et la machine

*Impression de vitesse à basse altitude.

*Sa durée de vie (vu l'armement emporté,faudra un sacré bout de temps pour arriver au HQ ennemi.....)

 

Points faibles:

*L'orientation avec le FOFTRAC pas facile à maîtriser au début.

*Zone d'action du FOFTRAC trop petite,on en sort facilement au début ce qui vous oblige à une nouvelle RECCE à chaque fois....

 

Conclusion: une fois bien en main,c'est un bon sim qui ne se terminera pas en quelques heures.

Certe de nos jours,même avec de meilleur graphismes il serait surement considéré comme répétitf et lassant mais pour l'époque,il était trop bien.

Il sera réédité sur AMIGA et performances de la machine oblige,il sera bien plus claire.

Un vrai plaisire de recommencer  

strike_force_harrier_03

Pour la vidéo,j'ai pô eu le courage d'aller juqu'au HQ terroriste

Il y aura juste le décollage vertical,une attaque sol et air/air suiuvi d'un atterrissage vertical.

09:37 Écrit par Vincent Lipinski dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |